•  

    ARTE nous a présenté une série de 4 reportages réalisé par Mona Lisa Production qui peuvent laisser pensifs.

    Le Paradis de la rouille
    Nous sommes partis à la découverte de lieux insolites abandonnés (l'île aux lapins en fait partie)  dont les vestiges (bateaux, trains, voitures, tanks…) témoignent d’une époque révolue de notre société industrielle.

    Certains de ces sites sont classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité, d’autres sont menacés de disparition, engloutis par la végétation ou l’eau.

    A travers quatre épisodes, collectionneurs, biologistes ou encore écologistes nous ont dévoilé les secrets de ces épaves qui reviennent peu à peu à la nature. Une série patrimoniale qui témoigne d’une époque avant que tout ne disparaisse.

    Avec l'aimable autorisation de Thierry Berrod, producteur délégué, je vous offre un diaporama dans lequel je me suis attardée sur la nature qui reprend ses droits et non sur les surprenantes images de ces épaves que vous pourrez sans aucun doute revoir en streaming sur le net.

    Ce qu'en dit Thierry Berrod:
    "Partout dans le monde, des bâtiments vides, des endroits délaissés sont envahis par les herbes folles et parfois habités par une faune sauvage impensable. Ces endroits improbables sont souvent interdits d’accès pour des raisons diverses.
    Aujourd’hui, ces lieux - complexes industriels, îles, villages, centres commerciaux, parcs d’attraction - d’une beauté monstrueuse, sont détruits et rasés les uns après les autres.
    Avant que ces vestiges ne disparaissent définitivement, partons dans ces paradis de rouille spectaculaires, pour un voyage totalement inédit. Japon, États-Unis, Belgique, France, Espagne..."

    Partout dans le monde échouent dans la nature nos vieux véhicules abandonnés qui se délabrent et forment alors des cimetières de rouille. Il en va de même pour les édifices et les villes fantômes qui fusionnent avec la faune et la flore environnante. Mais ces lieux sont aussi investis par les amateurs d’héritages culturels en tout genre et les artistes en quête d’inspiration, comme à "Carendge" où un joyeux original a eu l’idée de recréer le fameux site de Stone edge, mais avec des carcasses de voiture (les 2 dernières images)

    On dénombre, en France, sept «cimetières de bateaux», dont trois se trouvent sur la Presqu’île de Crozon. Des épaves des navires, de vieux thoniers, de langoustiers ou simples barques peuplent les berges de la Bretagne, derniers témoignages du passé déjà ancien de la pêche.

    Une grande partie du matériel de guerre finit au rebut. Ces épaves, débarrassées de leurs polluants, fusionnent le plus souvent paisiblement avec la nature. Elles deviennent alors des refuges pour la faune sauvage et des points d’attraction pour de nombreux fous d'histoire et de patrimoine, des collectionneurs, des artistes et des explorateurs urbains – les "urbexeurs".

    Bande sonore: Daniel a interprété "the sound of silence" à la fûte de pan (synthétiseur)


    22 commentaires
  •  

    Petite promenade en Camargue et particulièrement sur la plage sauvage d'Arles comme on disait en 1970
    et aux Saintes-marie-de-la-Mer où j'ai eu l'occasion de passer une soirée avec des amies en compagnie de Manitas et des siens en mai 1968 ......

    Que de changements, à ne plus se retrouver... mais les animaux sont toujours là!!!!

    Si vous n'aimez pas ce petit galop de Manitas, n'hésitez pas à couper le son. Ce n'est pas parce que j'aime que vous devez aimer!


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
/* Code Javascript */